Le Hockey : Intense pendant les Séries!!!

8 octobre 2016 - Vincent Lévesque, physiothérapeute - Nouvelles, Santé, Sports

laceration

Le hockey des séries est toujours joué à intensité élevée et nous en avons eu une belle preuve il y a de cela quelques mois. Lors d’une partie des régionaux opposant deux équipes de niveau junior AA à Laval, une blessure importante est survenue.

La partie était chaudement disputée entre les deux équipes rivales et le pointage étant serré, les joueurs étaient prêts à tout donner pour remporter la partie. C’est alors que la rondelle se retrouva entre le défenseur, qui se trouvait à la pointe en situation offensive, et l’attaquant adverse, qui défendait son territoire. Les deux joueurs ont donc plongé vers la rondelle pour en prendre possession. Toutefois, le défenseur a décidé de plonger les patins en premier. Il en résultant d’un contact patins à tête/épaule assez violent.

Le physiothérapeute s’approcha immédiatement se préparant à intervenir advenant qu’un saignement soit observé sur la patinoire compte tenu que le patin avait passé proche du cou (et de la carotide) du joueur qui défendait son territoire. Heureusement, il n’y avait pas de sang sur la patinoire. Le joueur atteint par le patin se rendit péniblement à son banc en se tenant le bras droit. Lorsque l’entraineur a levé le chandail du joueur blessé afin de constater la blessure, il se tourna immédiatement vers le physiothérapeute et lui fit signe de la main de venir rapidement. Il faut mentionner que pour cette partie, l’équipe du joueur blessé n’avait pas de soigneur. C’est donc pour cela que le physiothérapeute n’était pas à leur banc et attendait un signal.

Une fois arrivé, le diagnostic en physiothérapie était relativement simple : lacération latéral de l’épaule droite avec déchirure partielle ou complète du muscle composant le galbe de l’épaule soit le deltoïde. Sur la photo ci-jointe, nous voyons que la masse musculaire semblait molle ou sans attache et en effet, plusieurs fibres musculaires du muscle deltoïde étaient détachées au point de sortir à l’extérieur du corps pendant le long du bras. Le premier geste du physiothérapeute après avoir mis ses gants a été de rentrer le deltoïde à l’intérieur de l’épaule et d’appliquer une compression afin d’arrêter le saignement. Simultanément à cela, une infirmière qui se trouvait dans l’aréna est venu assister le physiothérapeute pour venir stériliser la plaie et faire le bandage une fois le saignement arrêté. Les ambulanciers et la police sont arrivés rapidement et le joueur blessé a été transporté à l’hôpital où le chirurgien a pris la décision de ne pas opérer pour rattacher le muscle puisque le deltoïde n’était pas sectionné complètement.

Dans les circonstances, cette histoire s’est plutôt bien terminée. Un bel exemple que le hockey mineur aurait intérêt a encouragé davantage les équipes afin qu’elles embauchent un premier répondant sportif pour gérer les blessures qui surviennent durant la partie!

Laisser un commentaire