Ça tourne!!!

24 juin 2016 - Claude Bastien - Santé, Vie quotidienne

Vous souffrez de vertiges intenses lorsque vous vous tournez au lit, lorsque vous vous penchez vers l’avant ou que vous regardez au plafond? La pièce se met alors à tourner pour quelques secondes puis tout se stabilise? Il y a de fortes chances que vous souffriez de vertiges paroxystiques positionnels bénins ou V.P.P.B. Il s’agit, en fait, de petits cristaux qui se délogent et qui se retrouvent dans la mauvaise portion de votre oreille interne que l’on appelle les canaux semi-circulaires.

En temps normal, ces canaux remplis de liquide captent de façon très précise tous les mouvements que votre tête effectue dans l’espace. Lorsque des cristaux se décollent et se retrouvent à l’intérieur de ces  canaux, ceux-ci se déplacent quand vous bougez. Ils envoient alors à votre cerveau une sensation de mouvement exagérée. C’est alors que vous ressentez un vertige! Des nausées accompagnent très souvent ce vertige et, plus rarement, des vomissements.

Il s’agit d’un problème bénin, mais très invalidant. Celui-ci peut faire suite à une chute, un impact au niveau de la tête ou un accident de voiture. Toutefois, dans près de 50% des VPPB, aucune cause évidente n’est identifiable. Bien que personne ne soit à l’abri de ce problème, les femmes ménopausées sont plus prédisposées à présenter un VPPB.

En évaluant votre condition, le physiothérapeute spécialisé en rééducation vestibulaire sera en mesure d’identifier de quel côté se situent les cristaux, mais aussi dans quel canal (puisque nous en avons 3 de chaque côté). L’évaluation se fera à l’aide de caméras infra-rouges permettant d’observer vos yeux, afin d’y déceler des mouvements involontaires de ceux-ci (nystagmus) qui accompagnent toujours un VPPB. Ceci permettra ensuite de traiter la problématique de façon appropriée, et ce en quelques séances. Méfiez-vous des « recettes » toutes faites que l’on retrouve sur internet (Youtube). Il peut s’agir de bonnes manoeuvres, mais qui ne sont pas nécessairement indiquées pour votre condition. En tentant ces exercices, vous pourriez vous provoquer de sérieux vertiges sans pour autant régler le problème.

Suite à l’évaluation et au premier traitement, des manoeuvres d’auto-traitement vous seront enseignées pour que vous puissiez participer activement à votre récupération. De plus, ces exercices peuvent s’avérer un moyen d’aider à prévenir les récidives!

Si vous croyez souffrir de VPPB, n’hésitez pas à nous consulter. Vous ne devriez pas endurer un problème si incommodant, mais habituellement rapide à régler!

Laisser un commentaire