Est-ce grave Docteur ? en collaboration avec FC Boréal

27 janvier 2016 - Simon Alary, physiothérapeute - Santé, Sports, Vie quotidienne

Il y a plusieurs types de blessures au soccer, de bénignes à sévères. Commençons par les blessures qui touchent tous les joueurs : les bobos. Dans cette catégorie, nous incluons les contusions légères, les irritations légères aux tendons et aux muscles, des étirements légers, des abrasions légères de la peau avec la surface de jeu,… bref les bobos.

Ils guérissent sans qu’on ait à intervenir avec des soins spécialisés… un peu de repos du geste douloureux, peut-être de la glace et hop, on est sur pied et tout va bien!

 

En tant que parents et instructeurs, voici quelques critères utiles à surveiller lors d’une blessure :

  • le mécanisme de la blessure (le geste qui a fait mal ou le traumatisme)
  • l’intensité et la gravité du traumatisme
  • la douleur ressentie, minime jusqu’à atroce
  • l’œdème / l’enflure
  • la perte de mobilité de l’articulation blessée
  • la perte de force musculaire
  • l’incapacité à jouer comme avant, à marcher, bouger sans douleur

 

Ces critères vont nous aider à déterminer si on a affaire à une blessure de type bobo ou plus. Pour les blessures bénignes, tous ces critères seront légers et disparaitront de quelques minutes à un ou deux jours.

Pour les autres, celles dont la douleur persiste plus longtemps, dont :

  • la douleur et l’enflure sont importantes
  • s’il y a une boiterie visible à la marche
  • il ne joue pas comme avant
  • s’il est incapable de frapper le ballon ou de courir sans douleur

Nous vous suggérons d’aller consulter un médecin, un physiothérapeute ou un autre intervenant de la santé.

Donc, pour les blessures de types bénignes ou bobos, le gros bon sens des parents et des instructeurs, aider de nos critères de retour au jeu, feront un excellent travail pour le retour au jeu.

Pour les autres blessures qui sont douloureuses, enflées, incapacitantes et persistantes dans le temps, veuillez consulter un professionnel de la santé.

Laisser un commentaire